La Maison des Jumelages et de la Francophonie d'Auxerre et l'association Afik'au Coeur oeuvrent ensemble pour faire découvrir des écrivains, des artistes francophones aux jeunes de la région Bourgogne-Franche-Comté. C'est ainsi que, dans le cadre de la Caravane de la Francophonie, j'ai été invitée dans deux collèges du département de l'Yonne, le collège Paul Bert d'Auxerre et le collège Jean-Roch Coignet de Courson-les-Carrières. 

20180309_101809

(encadrée par Marité Catherin et Prudence Adjahonoun)

Ces rencontres ont été organisées depuis plusieurs semaines par Marité CATHERIN, la Présidente de la Maison des Jumelages, professeur de français à la retraite, et qui déploie tous les moyens, toute son énergie pour que ce lien vivant qu'est la langue française nous vivifie davantage, nous renouvelle, nous donne une vision de ce que pourrait être le monde si nous nous appuyions tous sur ce qui nous lie, plutôt que sur ce qui nous divise. C'est également cet esprit de fraternité qui anime l'équipe de l'association Afrik'au Coeur, portée par André Hulnet, professeur lui aussi, et qui est engagé dans plusieurs associations qui ont en commun un lien fort avec l'Afrique. 

28871021_151895982148815_7364536059733999616_n

(Avec Marité Catherin, Présidente de la Maison des Juelages et de la Francophonie, devant le collège Paul Bert)

 

J'ai été chaleureusement accueillie, ce vendredi 9 mars, à la Maison de la Francophonie et des Jumelages, par Marité, Prudence (chargé de la communication) et Charline, qui mettent tous à disposition de l'association leur savoir-faire et leur énergie pour la réussite de ces rencontres. 

 

28795880_151896325482114_4981249636212670464_n

(classe de 4e du collège Paul Bert d'Auxerre)

 

La classe est le milieu dans lequel j'évolue au quotidien, puisque je suis enseignante, cependant cet entretien avec les élèves s'inscrivait dans un tout autre cadre : j'avais à me présenter à eux, non plus en tant qu'enseignante mais comme auteure. Une expérience nouvelle pour moi, et qui n'était pas sans générer une certaine appréhension. Pourtant, aussitôt que je me suis retrouvée face aux élèves, la conversation s'est tout de suite engagée, en toute simplicité, d'autant plus que les enseignantes ayant en charge les classes avaient bien préparé leurs élèves. 

 

20180309_120224

 (Avec Nadège Barreto, professeur de français au collège Paul Bert)

 

Madame Nadège Barreto, du collège Paul Bert, avait souhaité que ce soit une classe pour laquelle la lecture n'est pas spécifiquement le point fort. Mais le fait de leur donner l'occasion de rencontrer un auteur était une autre manière de susciter chez eux un intérêt particulier pour la littérature, pour ce qui se fait, ce qui se vit sous d'autres cieux. L'occasion d'apprendre à faire connaissance avec un pays comme le Congo, les réalités vécues là-bas. Ils avaient tous préparé des questions, les garçons étant nettement plus réactifs que les filles, mais dans l'ensemble, une classe de quatrième agréable. Des questions très diverses, mais aussi des fous rires, toute occasion étant bonne pour exprimer sa bonne humeur. 

 

20180309_132511

 (Des hommes et des femmes tous animés de l'esprit de partage et de fraternité et engagés dans différentes associations : Afrik'au Coeu, Maison de la Francophonie, La France Noire)

 

Après un déjeuner convivial au cours duquel j'ai eu le plaisir de retrouver les amis de l'association La France Noire, Raphaël et Françoise, et de rencontrer pour la première fois ceux d'Afrik'au Coeur, direction le collège de Courson-les-Carrières pour m'entretenir avec la 3e de Karine Piat. 

DSC03997

(classe de 3e du collège J.R. Coignet de Courson-les-Carrières)

Là aussi, accueil chaleureux. La principale du collège a tenu à dire un mot à la classe avant le début de l'entretien. La documentaliste, qui est aussi auteure de jeunesse et qui a participé à la préparation de la rencontre avec Karine Piat, ainsi que Christophe Gillet, qui est aussi membre de l'association Afrik'au Coeur, nous ont rejoints plus tard.

 

Carte mentale 3eB COURSON 001

(Travail préparatoire de la 3eB de Courson-les-Carrières)

 

J'ai senti tout de suite que les élèves s'étaient familiarisés avec quelques-uns de mes textes, notamment les nouvelles du recueil Détonations et Folie. Les questions fusaient. Moment d'échange. Regards croisés sur nos parcours, nos rêves, nos passions. Nombreux savaient déjà ce qu'ils avaient envie de faire plus tard : pâtissier, coiffeur, psychologue, avoir une famille, réussir dans la vie... L'un d'eux se passionne pour le journalisme et se propose de rédiger un article sur la rencontre qui sera publié sur le site du collège. Et Esteban, qui se destine à être danseur professionnel, a eu la générosité d'esquisser des pas de danse. Il a eu, de sa prof, l'autorisation exceptionnelle d'utiliser son téléphone pour se faire accompagner en musique. Une classe vivante, sympathique. Au-delà des livres, nous avons aussi parlé cinéma.  

 

20180309_164000

(Encadrée par Karine Piat et Cristophe Gillet. Trois professeurs de français fiers de l'être.)

 

La langue française permet bien des découvertes, elle nous fait voyager, elle occasionne des rencontres riches du point de vue humain et intellectuel.